12ème titre publié : JE REVIENS DE LOIN

            ESTRAGON : Qu'est-ce que c'est ?
VLADIMIR : On dirait un saule.
ESTRAGON : Où sont les feuilles ?
VLADIMIR : Il doit être mort.
ESTRAGON : Finis les pleurs.
VLADIMIR : A moins que ce ne soit pas la saison.
ESTRAGON : Ce ne serait pas plutôt un arbrisseau ?
 


Je reviens de loin - Editions Oskar.

jereviensdeloin




Cassandre, Silène et Salomé marchent ensemble, en ville, après la sortie du collège. On dirait une journée comme les autres. Mais...
Cinq ans plus tard, Marie plonge d'une péniche et Cygne la repêche.
Que se veulent tous ces gens ? Est-ce qu'on peut réparer l'irréparable ? Est-ce qu'on peut vraiment, à partir d'une immense tristesse, malgré elle et avec elle, créer une immense joie ? 
Dans ce livre, on parle de deuil, de perte irréparable, en chantant, en dansant, en se cherchant, en se trouvant, en s'en voulant à mort, en s'en voulant à vie. 
On peut mourir à onze ans. On peut aussi être la source d'un incroyable déferlement de vie. 

Ce que je préfère : 

La progression de l'histoire. Comme dans "la fille aux deux soleils", deux voix, deux temps, deux formes de narration pour créer la dynamique. Ici et ailleurs. Hier et aujourd'hui. Toi et moi. Sinon, j'aime les trois filles et leur relation, il y a quelque chose de fort. 

Si c'était à refaire : 

J'aurais peut-être plus "énervé" Cygne. En bout de chaîne, il est toujours là, à recevoir cette pluie de gens qui meurent, vivent, parlent, se taisent. Il réagit un peu trop "bien". 

Un extrait de "Je reviens de loin"

— On dirait une sorte de journal intime, mais en dessins. Mais... pourquoi tu veux me le montrer ? Cassandre m'adorait, 
mais quand même, son carnet, ça ne me regarde pas. 
J'ai tourné les pages et je lui ai montré ce que je voulais qu'elle voie.
— Ces feuilles-là, si, elles te regardent.

 Le plus joli dans tout ça ?  Le livre vient à peine de paraître, mais il a déjà un petit quelque chose qui le distingue des autres : il a été pris deux jours après, deux petits jours ouvrables seulement, après que je l'ai envoyé. Première fois (souvent, c'est une attente interminable) et c'est très agréable.